Cancer et stress, ce qu’il faut savoir

Le cancer et le stress :

le stress au travailNous avons tous, sans exception, des cellules cancéreuses dans notre organisme. Mais seulement une personne sur trois développera un cancer et une sur cinq mourra à la suite d’un cancer ! Ces chiffres peuvent donner froid dans le dos. Mais nous pouvons les lire autrement ! Cela veut également dire que 66% des  personnes ne développeront jamais de cancer, et que 80% des personnes décèderont d’autre chose que d’un cancer !

Comment est-ce possible ? Comment se fait-il qu’ayant tous dès notre naissance des cellules cancéreuses en nous, seuls  20% le développent et en décèdent ?

>> Découvrez les moyens de gérer efficacement votre stress ici <<

Qu’est –ce qui différencie les personnes qui ne développent pas de cancer des autres ? Est-ce qu’il y a des choses à faire ou au contraire à éviter de faire pour diminuer les risques de développer un cancer ?

En réalité, si nous avons tous en nous des cellules cancéreuses, nous avons également tous, en nous, des mécanismes biologiques qui préviennent le développement du cancer :

  • Des mécanismes naturels de détection des cellules cancéreuses, qui les empêchent de devenir des tumeurs
  • Des mécanismes de contrôle de l’inflammation (l’inflammation favorise le développement des cellules cancéreuses)
  • Des mécanismes de contrôle de la fabrication de nouveaux vaisseaux sanguins (dont les tumeurs ont besoin pour grandir)

Dans nos sociétés occidentales, la prévention du cancer, préconise essentiellement de « ne pas fumer » et « de se faire diagnostiquer tôt ». Ce sont des mesures très importantes, mais cette approche de la prévention est loin d’être suffisante !

S’il est très important de détecter tôt un cancer, il semble évident qu’il est encore nettement mieux de ne pas en avoir du tout !

Et pour cela, il faut aider notre organisme à utiliser au mieux  ses défenses naturelles contre le cancer.

Le fond mondial de la recherche sur le cancer a publié un rapport écrit sur base de recherches des 21 plus grands spécialistes. On y affirme que 40% des cancers pourraient être évités en changeant notre hygiène de vie.

Ce qui nécessite :

  • De changer nos habitudes alimentaires. Manger bio, plus de fruits et légumes, moins de viandes, plus de poisson…..Ces conseils, vous les avez déjà entendus, mais savez-vous que certains aliments consommés régulièrement diminuent le risque de cancer ? C’est le cas du brocoli, du curcuma, du thé vert …. !
  • De faire plus d’activités sportives, ½ heure par jour en moyenne!
  • Eviter certains contaminants. La cigarette bien sûr, mais aussi certaines substances chimiques, les pesticides, le benzène, les émanations de diesel….
  • Et enfin, apprendre à mieux gérer son stress. Ce facteur est probablement moins connu que les autres par le grands publique. Il est cependant tout aussi important, puisqu’il est actuellement prouvé qu’en gérant mieux son stress, on diminue le risque de développer un cancer, et s’il on a un cancer et que l’on apprend à gérer son stress, on a beaucoup plus de chance d’en guérir et on diminue fortement le risque de rechute.

Mieux gérer son stress :

Le stress ne déclenche pas de cancer ! En revanche, une mauvaise gestion du stress peut nourrir la progression du cancer !

Ceci s’explique. Des réactions prolongées d’impuissance, de découragement, d’abandon…. Modifient nos secrétions hormonales. C’est le cas du cortisol, de l’adrénaline, de la noradrénaline…. Ces modifications hormonales vont diminuer les défenses naturelles de notre corps. Cela va affaiblir notre système immunitaire, augmenter notre taux d’inflammation et  interférer avec notre angiogénèse.Tous ces facteurs ne vont pas déclencher de cancer mais vont aider un cancer déjà installer à se développer !

Ce n’est donc pas le stress en lui-même qui est mis en cause, mais bien la manière dont la personne va réagir au stress.

Depuis 5000ans, des traditions ancestrales asiatiques nous enseignent des techniques de concentration sur le souffle et l’attention. Ces techniques ont très longtemps eu, pour nous, occidentaux, un côté ésotérique ! Aujourd’hui, la science nous prouve que les personnes qui pratiquent ces approches, développent un très bon équilibre entre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique. Cet équilibre est propice à une bonne santé physique et mentale ! Il est actuellement prouvé que ces techniques permettent de mieux gérer le stress, d’avoir une meilleur immunité, de diminuer les risques cardiaux-vasculaires et de diminuer les risques de cancer.

Il est aujourd’hui prouvé que le facteur psychologique qui favorise le plus le cancer est le sentiment d’impuissance face au stress, et qu’au contraire parvenir à faire face au stress réduit le risque de cancer sa propagation et les rechutes éventuelles !

Le cancer n’est pas une fatalité :

S’il est vrai qu’aujourd’hui, notre mode de vie est plus stressant et génère un environnement plus polluant, il est vrai également que nous pouvons, aujourd’hui, bénéficier des recherches scientifiques. Nous avons tous a porté de mains les renseignements pour améliorer notre hygiène de vie. Ce qui améliore notre santé en général et notre propension à ne pas développer de cancer. C’est sous notre responsabilité individuelle !

Grâce aux études scientifiques, nous savons que pour éviter les maladies, le cancer en particulier, il faut consommer de la vitamine D en automne et en hiver , éviter le sucre, consommer des aliments qui diminuent notre taux d’acidité dans le corps, faire plus d’exercices, cessez de fumer, apprendre à gérer son stress…..Bien sûr, il n’y a aucune garantie !

Même en appliquant tous ces conseils vous pouvez développer un cancer mais lorsque  Le fond mondial de la recherche sur le cancer parle de 40% de cas de cancer évités, cela représente 100 000 personnes chaque année rien qu’en France ! Cela vaut la peine de changer petit à petit nos habitudes et celles de nos enfants et de nos proches !

Sandrine Van Parys rédactrice de Ressources & Actualisation

Publié dans gestion du stress, Stress | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Gerer son stress

Comment réduire et gérer le stress

Il est indispensable de comprendre que dans le phénomène de stress se contenter d’éliminer les effets du stress ne peut résoudre sa question à long terme. Il est indispensable d’apprendre non seulement à le gérer mais aussi à faire en sorte d’être moins vulnérable au stress.

Alors comment faire pour éviter que le stress ne nuise à notre santé ?

Le premier conseil à appliquer est tout simplement de comprendre ce qu’est le stress et comment il agit sur notre organisme et notre psychisme.

Comme nous en avons déjà parlé dans d’autres articles le stress génère une production d’hormones, entre autre le cortisol (qu’on appelle  » l’hormone du stress « ). Si la situation de  stress se prolonge, cette hormone va se produire en continu et cette surproduction qui va entrainer des dysfonctionnement nerveux qui peuvent conduire dans certains cas à la dépression.

Nous voyons donc que le stress est une réalité biologique qu’il ne faut surtout pas négliger car il peut avoir des conséquences parfois grave.  Examinons donc comment dans un premier temps nous pouvons réduire les effets du stress.

Conseils pour éliminer les effets du stress :

Le souffle : lorsque nous réagissons au stress nous contrôlons notre respiration, c’est une réaction naturelle de survie mais qui, si elle se prolonge, peut entrainer certain dysfonctionnement. Il est donc utile de retrouver une respiration profonde et ample qui va permettre aux différents échanges qui se produisent entre nos organes de se rétablir.

La technique est assez simple il suffit de s’allonger une vingtaine de minutes et de respirer profondément et calmement par l’abdomen. Ce simple exercice va éliminer les effets du stress tout en rééquilibrant notre système nerveux.

Autres conseils pour éliminer le stress

Bien évidemment il y a le sport à condition que le stress ne nous ai pas vidé les batteries sinon nous risquons d’aggraver la situation, l’idéal de faire un peu d’exercice juste histoire de réduire les tensions générés par le stress.

Il peut être bien d’avoir une distraction à soi pour se détourner du stress ; faire du billard, de la peinture etc … par contre l’idéal est de ne pas choisir une activité qui risque d’ajouter au stress existant comme des jeux vidéos qui ont tendance à exciter plutôt qu’à calmer.
Evidemment le message, le tai chi et autres activités du genre sont parfait pour réduire voir éliminer les effets du stress.

S’accorder régulièrement des siestes peut éviter l’accumulation de stress et permettant au corps et à l’esprit de restaurer leur harmonie.

Faire de la marche pour éliminer son stress cela peut paraitre banal, pourtant la marche est particulièrement efficace pour faire retomber la pression et évacuer le trop plein de tension et de stress

Maintenant voyons quelques conseils pour gérer son stress :

Apprendre à gérer son stress est très différent d’éliminer les effets du stress car il nécessite une certain entrainement, un entrainement qui du reste est plutôt agréable à pratiquer puisqu’il va consister en une pratique basée sur la relaxation, la visualisation et l’imagerie mentale.

Pour cela il est indispensable de comprendre que le stress devient, qu’on le veuille ou non, une habitude, mais une habitude néfaste qui en plus va se renforcer par la force même de l’habitude. Il est donc nécessaire de contrebalancer cette habitude en en prenant d’autres plus bénéfiques et qui iront dans le sens d’un meilleur équilibre psycho-physiologique.

Gérer son stress c’est avant tout se gérer soi-même et pour cela rien de mieux que la relaxation autoconcentrative. Qu’est-ce donc ? Un entrainement très agréable qui va vous apprendre à vous détendre vous-même en toute autonomie ce qui d’une part va vous permettre non seulement d’éliminer les effets du stress mais aussi de le gérer plus efficacement lorsqu’il se produira.

Grâce à ce genre de technique vous pourrez prendre plus rapidement du recul, mieux gérer vos pensées et émotions autrement dit être plus armé contre le stress car le problème du stress n’est pas lié au stress lui-même mais à notre réaction face au stress.

Comment devenir moins vulnérable au stress

Comme nous venons de le dire, le problème ne vient pas tant du stress lui-même mais de notre réaction face au stress, et personne ne réagit de la même manière face à un même stress parce que personne n’en a la même perception. La réaction devant un stress est en effet directement influencée par la manière dont nous voyons l’évènement en question et il est parfaitement possible d’agir directement sur cette perception puisqu’elle est subjective.

La preuve c’est qu’après un évènement, une fois que nous avons pris suffisamment de recul nous allons apprécier l’évènement très différemment, nous pourrons en toute objectivité voir si notre réaction était disproportionnée ou non. Nous pouvons donc voir ici que l’appréciation, autrement la perception que nous avons de certaines circonstances peut être modifiée puisque nous le faisons déjà spontanément.

Une personne qui manque de confiance en elle sera bien plus sensible au stress qu’une personne qui bénéficie d’une solide confiance en elle, une personne anxieuse, angoissée aura aussi une réaction différente face à un stress devant lequel une autre personne conservera son calme et agira de manière pondérée. Cette réaction face au stress est donc bien déterminée par le regard ou l’appréciation que nous avons des circonstances en fonction de l’image que nous avons de nous-même. Un état de fait sur lequel il est parfaitement possible d’agir.

Le développement personnel représente sans aucun doute un des meilleurs outil pour agir directement sur l’image que nous avons de nous et du monde

Pour en savoir plus sur LE STRESS

Publié dans gestion du stress, Stress | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Le stress chez l’homme et la femme

Les hommes et les femmes sont- ils différents devant le stress ?

le stress entre les hommes et les femmes

Les hommes et les femmes face au stress

En 1935, Walter Cannon a rédigé sa théorie du « fight or flight », en français « lutter ou fuir ». Il y décrivait les réactions d’un mammifère face à une situation de stress.

Prenons l’exemple d’un sanglier qui se sentirait menacé par la présence d’humains, il devra choisir entre la fuite ou la charge ! Et son organisme, face à ce stress, va l’y préparer.Cannon explique que face au stress, les mammifères subissent une décharge du système nerveux sympathique. Les symptômes sont les suivants : accélération cardiaque, changement de coloration de la peau qui va ou rougir ou pâlir, vasoconstriction des vaisseaux sanguins sauf au niveau musculaire, libération du glucose dans le sang….Tous ces phénomènes permettent d’être prêt physiquement à fuir ou à lutter pour survivre au danger.

Des conférences à ne pas manquer
pour votre

Cette théorie était brillante et a fait légion jusqu’à la fin des années 90.

Jusqu’au jour où …..

Une étudiante en doctorat de psychologie à l’université de Los Angeles fit remarquer à son professeur Shelley Taylor que presque la totalité des animaux sur lesquels on testait l’effet du stress étaient des mâles !

Intriguée par cette remarque, le professeur Taylor fît sa petite enquête et découvrit qu’effectivement la quasi-totalité des tests sur animaux concernaient des mâles mais que c’était également le cas pour les études du stress chez les humains. Jusqu’en 1995, plus de 80% des sujets testés étaient des hommes !

Le motif de ce choix : éviter les interactions des changements hormonaux dus aux cycles menstruels sur les résultats.

La théorie de Cannon ne décrivait, en fait, que les réactions au stress chez les individus de sexe masculin !

Depuis, de nombreuses études scientifiques ont été faites et ont permis de constater que les réactions aux stress sont bien différentes chez les hommes et chez les femmes.

Cette distinction est donc récente : hommes et femmes réagissent différemment au stress :

Les études scientifiques ont démontré depuis que en situation de stress, les femmes (les femelles animales aussi) évitent tant que possible de lutter mais aussi de fuir. Ce qui peut facilement s’expliquer. Dans la nature, une femelle enceinte ou mère, se mettrait et mettrait son petit en danger en luttant ou en fuyant !

Les études montrent que les femmes en situation de stress vont avant tout prendre soin de leurs enfants et vont ensuite chercher la solidarité d’autres femmes.

Cette différence de comportement s’explique en partie physiologiquement par l’influence d’une hormone, l’ocytocine, qui en situation de stress s’exprime différemment chez les hommes et chez les femmes. L’ocytocine est secrétée par l’homme comme par la femme. Mais ses effets sont amplifiés chez la femme par l’interaction des œstrogènes, alors qu’ils sont diminués chez l’homme par l’interaction de la testostérone.

Or l’ocytocine est aussi appelée hormone de l’empathie !ayant beaucoup d’influence sur les femmes en situation de stress, cette hormone va apaiser la femme et la rendre plus sociable, elle va induire un besoin d’affection et de contacts physiques. Si ces échangent d’affection ont lieu, cela amplifiera la quantité d’ocytocine !

A l’inverse l’ocytocine, en situation de stress, influence peu l’homme. Une étude faite à l’université de Californie du sud, a mis en évidence que la zone du cerveau à l’origine de la compréhension des sentiments d’autrui, a une perte d’activité chez les hommes subissant un stress. Ce qui explique qu’ils aient tendance à se replier sur eux-mêmes.

Les résultats de ces études sur le stress homme/femmes sont intéressants pour divers raisons :

Ces études permettent de comprendre les différences de réaction des hommes et des femmes face à une même situation. Lorsqu’il y a une période de tension dans un couple par exemple. La femme a tendance à se rapprocher de ses enfants et aussi, au grand dam de son conjoint, à se confier à s meilleure amie ! L’homme lui, à tendance à pratiquer plus de sport, à passer plus de temps au travail, à passer plus de temps avec ses copains…. Bref, à fuir le couple !

Ces résultats ouvrent aussi de nouvelles perspectives. Ces différences de réactions sont intéressantes car complémentaires ! En effet, en milieu professionnel, par exemple, en situation de stress, l’homme va être plus combatif, la femme va, elle, favoriser le dialogue, le soutien du groupe…

L’intérêt de développer des équipes mixtes à tous les niveaux de l’entreprise semble donc assez évident !

Sandrine Van Parys Rédactrice de Ressources & Actualisation

Publié dans gestion du stress, Stress | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Soigner son stress

Comment soigner son stress

Dans cette vie trépidante soigner son stress est devenu plus qu’une nécessité c’est aussi une question d’équilibre. Toutefois même si l’on parle de  » soigner son stress  » il faut préciser que le stress n’est pas une maladie, on ne soigne pas son stress comme on traite un trouble ou une affection. Le stress c’est d’abord une réaction normale de l’organisme qui cherche à donner réponse à une situation nécessitant la mobilisation de nos potentiels et de nos capacités personnelles.

C’est lorsque le stress devient permanent que la situation devient anormale. Il convient donc de trouver des solutions pour, d’une part, éliminer les effets du stress après un événement considéré comme stressant et d’autre part faire en sorte d’être moins vulnérable à ces situations de stress.

Les remèdes contre le stress sont aujourd’hui bien connu, outre la médication qui doit représenter la dernière solution, il existe de nombreux moyens pour réduire son stress comme la relaxation, la méditation, le sport , le yoga etc …

Seulement il ne suffit pas de réduire le stress une fois qu’il s’est produit ou d’en éliminer les effets, il est indispensable aussi d’apprendre à le gérer pour ne pas en souffrir lorsqu’il se produit,  D’où l’utilité de suivre une formation à la gestion du stress qui permettra d’agir sur le stress sur le long terme. Autrement dit soigner son stress c’est avant tout apprendre à le gérer.

Et Apprendre à gérer son stress est à la portée de tous, il s’agit simplement d’intégrer de nouveaux réflexes qui se substitueront à nos réactions de stress. C’est en effet une démarche progressive qui permet d’intégrer petit à petit de nouvelles et saines habitudes aussi bien physiques que mentales.
La gestion du stress c’est d’abord une gestion de soi-même, l’acquisition d’une manière d’être, de penser et d’agir autrement qui permet de donner une réponse plus appropriée face aux situations de stress.

Lorsque le stress se répète trop souvent il peut sérieusement affecter notre santé, il est de fait devenu dans nos sociétés modernes tout aussi indispensable d’apprendre à gérer son stress que d’apprendre à correctement se nourrir.

Soigner son stress c’est soigner son hygiène de vie, c’est acquérir de nouvelles habitudes, un nouveau regard sur la vie et les circonstances de sa vie. Mais c’est aussi améliorer l’estime et l’image que l’on a de soi-même.

Si vous voulez en savoir plus sur la façon DE SOIGNER SON STRESS

Publié dans gestion du stress | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Stress et insomnie

Lorsque le stress conduit à l’insomnie

Les femmes et le stress

Gérer son stress au quotidien

Il y a 40 ans, c’est à peine s’il on savait ce que voulait dire le mot stress. Aujourd’hui, c’est une réalité que l’on considère comme un problème normal de la vie moderne.

Un des symptômes les plus courants de l’excès de stress est l’insomnie. L’insomnie se traduit par une diminution de la quantité et de la qualité du sommeil, difficulté d’endormissement, éveils nocturnes, réveil précoces le matin….Le sommeil n’est pas réparateur !

Attention ce n’est pas parce que vous dormez peu, que vous êtes insomniaque. Certaines personnes ne dorment que 5 ou 6 heures par nuit, et se sentent bien pendant la journée. Si c’est votre cas, vous êtes juste un » petit dormeur ». On ne parlera d’insomnie que si le problème est chronique et perturbe votre vie de tous les jours.

En France, les chiffres sont éloquents. 12% de la population souffrirait d’insomnie lié dont la majorité à cause du stress.

Des conférences à ne pas manquer
pour votre

Le sommeil est un besoin vital

Tout comme notre organisme a besoin d’eau et de nourriture, il a besoin de sommeil ! Le sommeil est indispensable pour notre santé et notre bienêtre.

Or le sommeil nocturne et la manière dont se déroule notre journée, sont étroitement liés. En effet, un sommeil de mauvaise qualité va entrainer des difficultés de fonctionnement dans la journée et une journée trop stressante va perturbée la qualité du sommeil. Petit à petit, si le stress de la journée est toujours aussi présent et si la personne ne parvient pas à mieux dormir, un cercle vicieux s’installe.

Les conséquences du manque de sommeil sur notre organisme sont nombreuses :

Sur la douleur :

Ne pas dormir, ça peut faire très mal ! Car le manque de sommeil est responsable d’une augmentation de la sensibilité à la douleur ou de fourmillements des extrémités.

Sur la vision :

Vous l’avez certainement ressenti, l’hyposomnie (la dette de sommeil en terme médical) entraîne des picotements des yeux. Mais cela peut aller plus loin, et entraîner une vision floue ou une baisse de l’acuité.

Sur la mémoire :

Le manque de sommeil a un impact direct sur la mémoire, puisque dormir servirait notamment à classer les souvenirs. Donc moins de entraîne des difficultés à retenir des informations.

Sur le poids :

Une équipe de chercheurs de Chicago a démontré les liens entre le manque de sommeil et les risques d’obésité.

Sur la tension :

Le manque de sommeil serait lié à une augmentation du risque d’hypertension artérielle. Surtout s’il existe un syndrome d’apnée du sommeil (arrêts respiratoires durant la nuit).

Sur le moral :

Le sommeil et l’humeur sont extrêmement liés. Nous l’avons déjà tous constaté, lorsque nous manquons de sommeil, notre moral est en baisse. Moins on dort, plus on déprime. C’est ce qui explique que les travailleurs de nuit sont plus exposés au risque de dépression.

Sur le calme :

Le manque de sommeil provoque une instabilité émotionnelle, une irritabilité.

Sur la taille :

Chez les enfants, l’hormone de croissance est secrétée exclusivement la nuit. Un manque de sommeil risque donc de limiter le développement de leur taille. De même, les hormones sexuelles secrétées à la puberté sont essentiellement nocturnes.

Il est donc important pour notre santé, notre bien-être et notre vie sociale d’avoir un bon sommeil et donc d’apprendre à gérer votre stress.

Un sommeil peu réparateur n’est pas forcément du au stress, il peut provenir de problème médicaux , de douleurs entre autres, d’une mauvaise hygiène de vie, excès de boissons stimulantes, de tabac, manque d’exercices physique…..

Mais si votre sommeil vous fait défaut, il est important de vous poser la question du stress. Ma vie est-elle stressante ? (rassurez-vous la réponse est oui pour la plupart d’entre nous). Et si oui, comment puis-je la rendre moins stressante, plus agréable. Dans notre société, nous avons tendance à surcharger notre emploi du temps, vous pouvez sans doute l’alléger. L’ambiance au travail est lourde, est-ce qu’en changeant mon comportement je pourrais l’améliorer ?

Pour diminuer le stress de nos vies, les pistes sont nombreuses et variées. Mais surtout, elles sont différentes pour chacun, en ce domaine, nous sommes tous des cas uniques ! Nous devons prendre du recul et nous poser les bonnes questions, parvenir à remettre en causes nos habitudes et nos comportements …..

Je vous souhaite bonne réflexion ! Prenez soin de vous !

Sandrine Van Parys rédactrice de Ressources & Actualisation

Publié dans gestion du stress, Stress | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Un remède pour soigner son stress

Stress et gestion du stressComment soigner son stress sans médicament

Tout d’abord le stress n’est pas en soi une maladie mais une réaction normal mais qui peut devenir dommageable pour la santé si elle devient trop importante ou trop fréquente.

En effet, le stress, qu’il soit considéré comme positif ou négatif entraine à la longue une usure de nos fonctions physiologiques et mentales, il est donc indispensable d’apprendre à vaincre le stress si nous ne voulons pas qu’il affecte gravement notre santé.

Ce que nous devons faire pour « soigner le stress »

La première chose est, dans le mesure du possible, de simplifier sa vie.

La plupart des gens ont tendance à se surcharger de tâches dont certaines ne sont pas essentielles à l’équilibre d’une vie. cette surcharge est un important facteur de stress parce que nous sommes vite débordé.

S’accorder des pauses pour réduire le stress. Une pause n’est jamais du temps perdu, il représente au contraire un excellent remède contre le stress puisqu’il permet à nos fonctions de restaurer leur équilibre.

On peut profiter de ces pauses pour écouter de la musique douce et pratiquer une technique de relaxation

Cela permettra de réduire considérablement les effets du stress

Naturellement si nous voulons un effet sur le long terme il sera indispensable d’apprendre à gérer son stress car cette façon de procéder n’élimine pas les causes du stress.

Les vraies causes du stress

Outre les nombreux facteurs environnementaux, véritable problème du stress vient de la réaction que nous pouvons avoir face à une situation stressante, et cette réaction est déterminée non pas par des facteurs extérieurs mais psychologiques.

Une personne qui manque de confiance en elle par exemple aura une réaction plus violente face à une même situation qu’une personne qui est à l’aise. L’anxiété, les angoisses, la culpabilité sont des facteurs fragilisant qui rendent une personne plus sensible au stress;

Il sera donc indispensable de recourir soit à une thérapie, soit une méthode de développement personnel pour palier aux effets du stress.

Ce n’est que de cette manière qu’il sera possible de vaincre définitivement le stress.

Publié dans gestion du stress, Stress | Marqué avec , , , , , , , , , | Un commentaire

Comment gérer efficacement son stress

Du stress à la gestion du stress

Les médias n’ont jamais autant parlé du stress que ces derniers temps pourtant voici plus de 10 ans que l’OMS tire la sonnette d’alarme à cause de ce phénomène inquiétant et pour lui trouver des solutions. Aujourd’hui les affaires récentes ne font que mettre en évidence une situation qui existe depuis bien longtemps déjà.

La notion de stress restait jusque-là quelque peu banalisée, peu de personnes avaient réellement conscience de son impact sur la santé et l’équilibre. On considérait le stress comme un simple désagrément passager qui n’avait d’autre conséquence qu’une perturbation momentanée.

Les études montrent aujourd’hui à quel point ce problème de stress peut être gravissime pour notre santé et notre équilibre.

En effet, le stress entraîne une usure de nos fonctions aussi bien physiques que mentales s’il se répète trop souvent, mais il est aussi responsable de plus de 80% des maladies soit comme un facteur aggravant soit comme un facteur déclenchant.

Il est aujourd’hui considéré comme le facteur de dépression le plus important.

Il serait beaucoup trop long de parler ici des effets du stress sur la santé, une large littérature y a déjà été consacrée, mais ce qu’il faut à mon avis retenir c’est qu’on aurait tort de minimiser les dangers du stress, car ils sont bien réels.

Ce qu’il faut surtout savoir sur le stress

Plusieurs facteurs entrent en jeu dans le phénomène du stress : les agents ou conditions extérieurs (stresseur), les facteurs psychologiques (résistance au stress, importance de la réaction, état du moment, etc.…), et la faculté de récupération après un stress qui peut être plus ou moins longue selon les personnes, leur constitution physique et psychologique, leur âge, etc.…

Schématiquement un stress se produit de la façon suivante :

Une évènement, une circonstance extérieur (pression, exigence, situation …) ou intérieur (douleur, maladie …) se produit. Cela provoque une « réaction » (qui correspond à une mobilisation des énergies physiques et psychiques de l’individu en vue de s’adapter à la situation dite stressante) qui sera plus ou moins importante selon les individu. Lorsque le facteur de stress a disparu s’ensuit une phase de récupération.

Comment réduire ou gérer le stress efficacement

Il est possible d’agir à 2 niveaux pour maîtriser le stress :

1. On peut réduire les effets du stress après coup. De nombreux moyens existent pour cela : relaxants naturels ou chimiques, l’alcool (qui n’est pas sans conséquence), le sport (mais qui dans certains cas peut ajouter à l’épuisement physique), la relaxation, le massage, etc.…

Cette action contre les effets du stress est indispensable pour éviter que le stress ne s’accumule et crée des désordres importants sur le long terme, toutefois cela reste insuffisant et limité. Il sera nécessaire d’agir en profondeur pour être à l’avenir moins vulnérable au stress.

2. On peut en effet gérer son stress et même réduire considérablement sa propre réaction face à un stress.

Sur le fond, ce n’est pas l’agent stresseur qui produit le stress, mais notre réaction par rapport au stress. Et notre réaction, quant à elle, est déterminée par notre perception ou interprétation de la situation.

Par un entrainement approprié, on peut donc réduire l’importance de cette réaction et ainsi gagner en recul en ayant une perception plus « objective » de la situation, moins empreinte d’émotions.

Prenons un exemple : une personne anxieuse, angoissée ou qui manque de confiance en elle, aura, face à certaines situations, des réactions de stress bien plus importantes qu’une personne qui ne souffre pas de ce genre de difficultés. De la même façon, la culpabilité, la gêne, la colère, la peur, la jalousie et de nombreux autres facteurs mentaux peuvent être à l’origine d’un stress physique et psychique important. heureusement il est parfaitement possible à une personne de développer une plus grande confiance en soi et d’être ainsi moins perturbée par certains évènements.

En apprenant à mieux utiliser ses ressources, en améliorant le rapport avec soi-même et les autres, on peut réduire la colère de façon significative ainsi que toutes sortes de réactions personnelles et ainsi diminuer le stress.

Certaines psychothérapies peuvent y aider, mais le développement personnel qui offre une méthode très complète et des outils de gestion de soi est sans doute bien plus adapté pour acquérir une gestion du stress efficace.

En savoir plus sur le stress et la gestion du stress

Publié dans gestion du stress, Stress | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Vidéo sur le stress

Tout ce que vous devriez savoir sur le stress
et la gestion du stress


http://www.youtube.com/watch?v=IuYtkaLFD5s

Publié dans gestion du stress, Stress | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Vidéo sur le stress

Conseils pour mieux gérer son stress

Conseils utiles contre le stress

Il est impossible de vivre sans stress, mais vous pouvez vous éviter bien des stress inutiles. Voici quelques « conseils anti-stress » qui vous aideront à mieux gérer votre stress quotidien

1 – Imposez-vous chaque jour d’avoir un moment pour vous, un moment pour vous isoler pour méditer, lire, vous reposer ou vous relaxer, cela vous permettra de réduire considérablement l’impact du stress sur votre vie

2 – Autant que possible ayez une activité que vous aimez et qui vous détourne de votre quotidien, cela vous permettra de prendre plus facilement du recul et de réduire le stress du quotidien

3 – Apprenez une technique de relaxation qui vous permettra de restaurer votre équilibre tant physique que mental et d’éliminer les effets du stress

4 – Lorsque vous avez un problème, ne vous imposez pas de le résoudre immédiatement, surtout si vous êtes fatigué. Allez marcher et laissez votre esprit mettre bon ordre dans vos pensées, vous vous épargnerez bien des stress inutiles

4 – Recourrez souvent à la respiration abdominale pour rééquilibrer votre système nerveux et laissez tout sortir sans contrainte mais sans forcer. Un excellent moyen d’évacuer le stress.

5 – Recourrez à une méthode de développement personnel pour améliorer l’image que vous avez de vous mais surtout pour apprendre à utiliser pleinement vos potentiels et capacités personnelles. Cela permettra de réduire considérablement votre réaction aux stress.

6 – Efforcez-vous d’avoir une saine hygiène de vie, le stress produit déjà beaucoup de toxines aux niveau du corps, si vous en rajouter avec une mauvaise hygiène il vous sera beaucoup plus difficile de faire face au stress.

7 – Evitez les personnes conflictuelles, trouvez-vous des amis avec qui il fait bon vivre.

Il existe de nombreuses techniques anti-stress ou des formation à la gestion du stress, choisissez en une qui vous convient pour être armé contre le stress

Publié dans gestion du stress, Stress | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Guérir le stress

Comment guérir du stress

Notre société n’a sans doute jamais autant réalisé l’impact que pouvait avoir le stress aussi bien sur la santé, l’équilibre et le bonheur de l’individu.

C’est devenu presqu’une urgence médicale que de soigner son stress tant ses effets peuvent être graves

Seulement on ne peut traiter son stress avec des médicaments, car les causes et conditions du stress n’aurons pas pour autant disparu.  Se libérer du stress est d’abord une question de méthode.

Evidemment  personne ne réagit de la même façon face à un stress, c’est pourquoi le traitement du stress doit être adapté à chaque individu

Il sera en effet indispensable de se poser des questions aussi bien sur son mode et que son hygiène de vie mais également sur sa manière de gérer le stress puisque tout commence par là . Gérer son stress  c’est d’abord se gérer soi-même.

Il sera donc utile de déterminer les causes du stress, ce qui nous fait réagir, si nous nous laissons prendre plus volontiers par nos émotions et adopter telle ou telle méthode contre le stress que nous jugerons adaptée à notre profil personnel

Pour en savoir plus sur le stress et la gestion du stress vous pouvez aller à cette page http://www.gerersonstress.org/

Publié dans gestion du stress, Stress | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire